André Lwoff

  

  

 

André LWOFF – Biographie

Né à Ainay le Château en 1902 et mort à Paris en 1994

Une des pères de la Biologie Moléculaire

Prix Nobel de Médecine et Physiologie en 1965

 

André Lwoff naquit le 8 mai 1902 à Ainay-le-Château dans la maison située au 1, rue des Maures, portant une plaque commémorative. Ses parents d’origine russes, chassés de leur pays, se réfugièrent en France en 1880. Son père médecin psychiatre, fut nommé le 1er juin 1900, premier médecin directeur, de la Colonie Familiale d’Ainay devenue autonome (futur Centre Hospitalier Spécialisé) qui passe de 30 pensionnaires à son arrivée à 399, en quatre ans. Sa mère était peintre sculpteur.

Comme son père, il étudia la médecine à la Faculté de Médecine de Paris (thèse de doctorat en 1927) entre à l’Institut Pasteur dès 1921, à 19 ans, et s’intéressa rapidement à la recherche dans le domaine de la physiologie (docteur ès science à la Sorbonne en 1932). En 1929, il prendra la direction du laboratoire consacré aux maladies exotiques de l’Institut Pasteur puis en 1938 celle du service nouvellement créé de physiologie microbienne, dans un grenier de l’Institut Pasteur. Mobilisé pendant la première année de guerre, il revient à l’Institut où il fait de son service un centre actif de la Résistance. Ce « grenier » devient en quelques années l’un des centres mondiaux de la recherche en biologie moderne.

 Les travaux qu’André Lwoff y a menés ont porté notamment sur les problèmes fondamentaux du développement des virus au travers de l’étude des bactériophages – un virus infectant les bactéries - et leur capacité à modifier génétiquement les bactéries hôtes. Ses observations sur les bactéries dites lysogènes eurent en biologie moderne une influence considérable, notamment en cancérologie.

 L’importance de sa contribution scientifique dans le domaine de la régulation génétique de la synthèse d’enzymes et de virus lui valurent en 1965 de recevoir le Prix Nobel de médecine et physiologie qu’il partagea avec deux de ses proches collaborateurs, Jacques Monod et François Jacob.

André Lwoff ne fut pas seulement un brillant scientifique, membre de nombreuses académies françaises et étrangères, commandeur de la Légion d’honneur, titulaire de la chaire de microbiologie à la Sorbonne, directeur pendant quatre ans de L’institut de Recherche Scientifique sur le Cancer de Villejuif (qui porte aujourd’hui son nom). Il était aussi un homme engagé dans la défense de la démocratie, entre autres, au travers de son soutien au planning familial dont il fut le premier président.

André Lwoff est mort à 92 ans, le 30 septembre 1994 à Paris.

« La science, il la pratiquait en artiste. Avec lui disparut toute une époque de la science pastorienne et de la recherche française » selon François Jacob lui rendant hommage en 2002.

En souvenir de sa naissance dans le village, la commune d’Ainay le Château a donné son nom à la Maison Médicale Pluridisciplinaire en 2010.

 

Sources :

http://www.roscoff-quotidien.eu/celebrite-lwoff.htm

http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/celebrations2002/lwoff.htm

http://www.pasteur.fr/infosci/archives/lwf0.html

http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-lwoff/

De la Colonie Familiale à l’Accueil Familial Thérapeutique – Avril 2000 – Editée par le CHS d’Ainay le Château.

 

 

Haut de page
Mairie d’Ainay-le-Château    Téléphone : 04.70.07.90.05     Fax : 04.70.07.96.48     contact e-mail
Horaires de la mairie : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 (sauf mercredi après-midi)